Logo Le Son Du Bout Des Pieds




Stéphane Portelli
Photo Stéphane Protelli
Musicien autodidacte inspiré par le Rock et le British Blues des années 60/70, j'ai fait mon apprentissage de guitariste en écoutant Mark Knopfler, David Gilmour et Eric Clapton…

J'ai rejoint un groupe de blues rock en tant que guitariste soliste avec lequel j'ai écumé les cafés concerts et festivals de Blues, dont la première partie du Bluesman Joe Louis Walker.

J'ai ressenti rapidement le besoin d'écrire ma musique et mes textes.
En 2001, une nouvelle aventure a ainsi commencé sous mon nom.

Depuis, je sillonne les routes, invitant mon public dans ma bulle musicale. Après plus de 400 concerts dans toute la France et au Québec, je reviens en Power Trio vous présenter mon 4ème Album ''Sur le fil'', teinté de Rock, de Blues et de Poésie.

Discographie (non exhaustive)

Album Stéphane Protelli
Album Stéphane Protelli
Album Stéphane Protelli
Album Stéphane Protelli
 
Stéphane Portelli
Sur le fil
2018
Stéphane Portelli
A bientôt sur les routes
2011
Stéphane Portelli
Tête en l'air
2006
Stéphane Portelli
Portelli
2003
 

 Site(s) internet
www.stephaneportelli.com
 Quelle pédale d'effet as-tu eu ou découverte en tout premier ?
Musicien autodidacte, j'essayais de repiquer des plans en écoutant les albums de Dire Straits. Mark Knopfler jouant essentiellement en son clair sur ses premiers albums, mon ampli Hohner me suffisait.
J'ai ensuite intégré un groupe de Blues Rock en tant que guitariste soliste, où nous reprenions du Docteur Feelgood et autres artistes de Pub Anglais.
J'ai découvert de nouveaux sons.
J'ai acheté une Fender Télécaster US et un Peavey Classic 50.
Je cherchais une pédale pour booster mes solos et j'ai découvert L'Ibanez Tube Screamer TS-9, que j'ai toujours sur mon pedalboard.
Schéma Stéphane Portelli

 La chaîne du bout des pieds
Photo pedalboard Artiste
Aout 2019

Wah-Wah boutique (CB Amp) inspirée de la McCoy,
Boss Accordeur Chromatic TU2,
A/B Box boutique qui me permet de basculer
sur mes 2 chaines d'effets séparées

1ère chaine d'effets vers l'Ampli Val Martins Charlenz'Blues 68' :
Ibanez TS-9 début 90' modifiée,
Overdrive boutique (CB Amp) inspiré de la MXR Distortion,
MiniFuzz Silicon King Tone,
MXR phase 90 original de 1976,
Delay Llama Jam Pedals.

2e chaine d'effets vers l'entrée 2 (Reverb/tremolo) du Fender Deluxe :
Tube Screamer boutique (CB Amp),
Tremolo boutique (CB Amp),
Delay Analogique Anasounds Utopia.

Guitares
Gibson ES335 dot (1990),
Gibson Les Paul Standard (1992),
Télécaster Thinline (2008) réalisée par le Luthier Gérard Beuzon,
équipée de PAF 59' Peter Florance.

Amplis
Fender deluxe Reverb Silverface original de 1974,
22 watts, modifié blackface par Cyril Bouysse CB Amp,
HP Celestion Gold Alnico.
Val Martins Amps - Charlenz'Blues 68',
ampli Boutique, Full tubes, 20 watts class A.
 Comment s'est nourrie ta "culture
  de l'effet" ?
Au tout début je préférais limiter mes effets. Juste une TS-9 et une Wah-Wah
J'écoutais beaucoup de blues à cette époque et la tendance était à la simplicité. Je recherchais la polyvalence sur les amplis.
J'ai même délaissé ma Tube Screamer un certain temps, pour garder seulement une Wah-Wah Vox pour les concerts, lorsque je jouais sur un Rivera Jake Studio et par la suite sur un Koch Twin Tone.
Mais il me manquait toujours « un petit quelque chose » sur le canal overdrive. Je n'étais jamais satisfait. Je suis revenu à un son plus basique avec les premières ré-édition des Fender Blues Deville version tweed.
Jouant aux doigts (sans médiator), je voulais un son clair limpide avec une grosse dynamique. J'ai commencé à m'intéresser aux pédales.
Pour élargir ma palette sonore, je me suis procuré une Fuzz Colorsound Tonebender et un Delay Boss RV-3. Je lisais beaucoup de revues sur le matériel des guitaristes et j'ai découvert le Vintage.
J'ai eu l'opportunité d'acheter à un ami un vieux Fender Deluxe reverb silverface de 1974. Le HP était HS et certains condos fatigués.
Lors d'un festival à Tulle, où je me produisais j'ai rencontré Cyril Bouysse (CB Amp). Passionné de vintage, de blues, musicien mais aussi réparateur et fabricant d'amplis et d'effets. Je lui ai laissé mon Fender Deluxe pour qu'il « le remette en route » et j'ai découvert ses pédales et j'ai carrément craqué sur « le boutique » !
Récemment, je cherchais un ampli avec son British pour l'associer au Fender. Val Martins (Val Martins Amps), m'a contacté pour une éventuelle collaboration.
Nous nous sommes rencontrés, et il a conçu mon Charlenz'Blues 68'. Un très bon Ampli simple et efficace (2 volumes et deux tonalités). Un Son vintage comme j'aime et un très beau crunch. Christophe de chez Single Ended (près de Montpellier), lui a récemment apporté quelques modifs pour optimiser la dynamique.
 Collectionneur, curieux, moderne ou
  tout à la fois ?
Je n'ai pas une grande collection, mais j'ai l'âme du collectionneur.
 Dernière pédale d'effets achetée ?
Ma Fuzz au germanium trop sensible au changement de température, j'ai acheté dernièrement une MiniFuzz Silicon King Tone élaborée par Jesse Davey. Une très bonne Fuzz organique que j'apprivoise actuellement en Live.
 Prochain effet convoité ?
Mon Pedalboard a beaucoup changé récemment.
Avant d'acquérir ma nouvelle Fuzz, Je cherchais deux delays analogiques chaleureux pour remplacer ma Boss RV-3 (trop synthétique) et mon vieux Analog MXR de 1977, car je craignais toujours qu'il me lâche en plein concert !
J'ai opté pour le très bon Delay Utopia d'Anasounds, fabriqué pas très loin de chez moi dans le Sud de la France et L'excellent et chaleureux Delay Llama de Jam Pedals.
Donc pour l'instant pas de nouvel effet convoité sauf si je trouve mieux que mes TS-9 et ma distorsion. Peut-être lorsque j'aurais l'occasion d'essayer les effets VL Fffects de Vincent Raoul Loret !!!
 Tu es plutôt magasin de musique, marché de l'occasion ou VPC ?
Marché de l'occasion et magasin.
 L'effet que tu n'auras jamais au bout des pieds ?
Certainement le Chorus. Je ne comprends pas cet effet.
 Quel artiste ou groupe conseilles-tu pour découvrir  la bonne utilisation des effets ?
Pink Floyd, U2.
 Quel guitariste est selon toi le parfait utilisateur des pédales d'effets ?
David Gilmour me bluffe toujours autant. Lors de sa dernière tournée j'ai assisté à un de ses concerts dans les Arènes de Nîmes. Un son d'une pureté !!!
 Quelle chanson illustre pour toi la meilleure utilisation d'effets ?
« Comfortably numb » en Live (David Gilmour).
 L'effet conditionne-t-il ta façon de composer ou au contraire, vient-il en second plan ?
L'effet vient en second plan.
Même si mon nouvel album « Sur le fil » est très électrique, j'ai composé tous les titres à l'acoustique.
Mais quand l'effet est ensuite « installé » dans la chanson, ils deviennent tous deux indissociables.
 L'effet que tu trouves avoir le mieux exploité (sur scène et/ou sur disque) ?
L'Overdrive / Distorsion...
 L'effet qui t'a le plus fait galèrer avant de pouvoir l'utiliser pleinement ?
La Fuzz !!! Parfois trop agressive et parfois trop envahissante, j'ai mis du temps à la maîtriser et à l'adopter.
 Un morceau de toi sur lesquel on t'entend utiliser un effet comme tu le souhaitais ?
Sur mon nouvel album, une Fuzz Face CB Amp avec ma Gibson 335 sur le titre « Morphine » et mon vieux Phaser MXR avec ma Télécaster sur le titre « Les mains tendues ».
 Ton pire souvenir avec un effet ?
J'étais en concert dans le Sud de la France sur une scène qui était sur la plage. Nous avons fait les balances dans l'après-midi, il faisait très chaud. Ma Fuzz au germanium n'a pas supporté la chaleur. Le soir du concert, je devais commencer une chanson seul à la Fuzz. J'attendais du gros son mais il n'est sorti qu'un tout petit bourdonnement d'abeille… Un grand moment de solitude !!! (rire)
 Une anecdote sur une de tes pédales d'effets ?
Un soir d'un concert pour la fête de la musique, je jouais en extérieur dans le centre-ville d'Uzès.
La scène était placée dos à une fontaine. Au troisième titre, plus aucun son !!!. Dans le public, certains ont eu la bonne idée de se jeter dans la fontaine, éclaboussant mon Rivera et grillant mes lampes qui étaient déjà très chaudes. J'ai terminé le concert avec ma Tube Screamer branchée en direct dans la sono.
 Le petit truc sympa qui fait plaisir...
Mon ampli Val Martins poussé à la limite du crunch, boosté avec ma pédale Distorsion ou ma Tube screamer.
Je sens alors vibrer ma Gibson 335 contre moi. Et c'est bon !!!
 L'effet "ultime" dont tu ne te passeras jamais, pour toi c'est ... ???
L'effet Distorsion que je module avec le volume de la guitare.
Photo Stéphane Portelli
© Chrislene P.



2011-2019 © LE SON DU BOUT DES PIEDS